Livraison gratuite à partir de 70€ d'achats

Besoin d'aide : 04 93 85 76 92

Huile d'olive

 

Huile d'olive

Les bienfaits sur la santé

Le fruit de l’olivier est très largement consommé dans les régions ou celui ci pousse abondamment tout autour de la méditerranée. L’olive et plus particulièrement l’huile qui fait parti intégrante du type d’alimentation des pays du bassin méditerranéens serait l’ingrédient qui contribuerait à réduire les risques de maladies. 74% des lipides contenus dans l’huile sont présent sous forme d’acides gras mono insaturés. Ceux ci même qui contribueraient à baisser le taux de « mauvais » cholestérol (LDL) et augmenter le taux de « bon » cholestérol (HDL). Le corps est constitué de radicaux libres, qui sont des molécules protectrices que le corps sécrète.

 

Paradoxalement, lorsque le corps est soumis au stress, à la pollution etc… (stress oxydatif) celui ci va en produire tellement que ces radicaux libres seront impliqués dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancer et d’autres maladies liées au vieillissement. L’huile d’olive qui est reconnue pour avoir un fort pouvoir antioxydant, va combattre la prolifération des radicaux libres et ainsi influer directement sur le développement de ces maladies. On sait, d’autre part, que la variété et le mode de conservation des olives sont des facteurs déterminent dans la capacité antioxydante. On estime par exemple qu’une olive noire contiendrait entre 3 et 4 fois plus de composés phénoliques que l’olive verte et ainsi une plus grand capacité anti oxydante. La consommation d’huile d’olive, selon des études, réduirait le risque de maladies coronariennes entre autre, si les personnes suivent un régime méditerranéen classique. On retrouve aussi des liens entre la consommation d’huile d’olive et la prévention du cancer du colon et du sein. Quelques remède bien connus consistent notamment à prendre une cuillère d’huile chaque matin à jeun pour faciliter le transit intestinal et faire travailler la vésicule biliaire. Il est de coutume aussi d’une prendre avant un repas conséquent. Cela va actionner la vésicule biliaire et libérer de la bile nécessaire à la digestion des lipides.

Composition :

Les antioxydants contenus dans l’huile : Les composés phénoliques : l’hydroxytyrosol et l’oleuropéine qui sont deux puissants antioxydants. Les différents acides gras : Acide Palmitique, acide Hypogéique, Acide palmitoléique, acide margarique, acide margaroléique, acide stéarique, Acide oléique , acide cis-vaccénique, acide linoléique, acide linolénique, acide arachidique, acide gondoîque, acide béhénique, acide lignocérique, acides gras saturés, acides gras mono-insaturés, acides gras poly-insaturés. Squalènes : de la famille des lipides, l’huile d’olive en contient en grande quantité Vitamine E : antioxydant réputé, la vitamine E protège les globules rouges et les globules blancs. Valeur nutritionnelle de l’huile d’olive pour 100 g Calories : 864 Kcal Protéines : 0 g Glucides : 0 g Lipides : 97,8 g Acides gras saturés : 12,85 g Acides gras mono insaturés : 72,1 g Acides gras polyinsaturés : 10 g Oméga 3 : 0,7 g

 

Regime cretois

Le régime crétois

Ce régime n’en est pas vraiment un, puisqu’il correspond plutôt à un mode de vie. En effet, le régime Crétois tire son nom des habitudes de consommation des habitant de Crêtes, cette ile magnifique située en plein cœur de la méditerranée. Un grand nombre de ses habitants sont centenaires et de nombreux scientifiques se sont penchés sur les raisons de cette longévité. Les résultats obtenus mettent en avant un mode d’alimentation spécifique. Une alimentation riche en antioxydants et en acides gras polyinsaturés qui leur permettent de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires et de cancers. Ce régime est de type Méditerranéen privilégiant l’huile d’olive (30 L par an et par habitant), les légumes et les fruits.

 

Les aliments principaux sont : L’huile d’olive, des poissons, des œufs et produits laitiers, très peu de viandes rouges, un peu de vin rouge, des herbes aromatiques, des légumes frais, des céréales, des fruits frais. Il ne faut pas pour autant consommer des litres d’huile d’olive par jour, mais il faut gérer la proportion de graisses non saturées (huile d’olive) présente dans l’alimentation par rapport aux graisses saturées (beurre…).